Vous êtes ici : Accueil > APEHVT, association de parents d’élèves du Haut Val Terbi > Près de 5000 signatures récoltées ! La pétition est vigoureusement soutenue (...)
Par : APEHVT
Publié : 30 novembre 2008

Près de 5000 signatures récoltées ! La pétition est vigoureusement soutenue !

La pétition a été déposée à la chancellerie. Elle a recueilli un très grand succès, près de 5000 signatures. A la taille de la Suisse, en proportion, cela représenterait 500’000 signatures !

Comme espérait le démontrer l’APEHVT en lançant cette pétition, il s’agit d’un problème qui touche l’ensemble du Jura.

Les Jurassiens souhaitent choisir, quand il faut réduire le nombre de classes, entre transporter les élèves ou les scolariser sur place, dans des classes à degrés multiples.


Le comité de l’APEHVT a publié ce message dans le courrier des lecteurs du QJ, le 26 novembre 2008 :

A propos de la pétition« pour une école adaptée aux réalités jurassiennes » et de l’article paru à ce sujet le 21.11.08.

Suite à l’article paru dans ce journal le 21.11.08, nous tenions à apporter quelques précisions.

Nous avons effectivement déposé à la chancellerie de Delémont, près de 5’000 signatures récoltées dans la quasi-totalité des villages jurassiens. Comme précisé dans l’article, cette pétition ne se limitait pas au seul Val-Terbi, mais bien à tout le territoire jurassien.

Suite à la volonté d’un grand nombre de citoyens de voir s’opérer un changement dans l’organisation scolaire jurassienne, l’APE du Haut Val-Terbi demande donc concrètement au Gouvernement et au Département de la Formation, de prévoir des dispositions dans l’ordonnance scolaire actuelle et future, qui répondent à la pétition, c’est-à-dire permettant aux communes de trouver la solution la mieux adaptée, en prenant en considération les contraintes locales. Ceci peut se faire quels que soient la réorganisation ou le maintien des cercles scolaires.

Nous proposons également la création d’un groupe de travail cantonal, réunissant APE, enseignants, enseignants de classes à degrés multiples, délégués de commission, du département, pédagogues, etc, afin d’étudier les variantes de classes à degrés multiples.

Tenant compte des économies qui doivent être réalisées, la variante des classes à degrés multiples pour les petites communes, pourrait être la solution idéale afin d’y parvenir, tout en ne mettant pas en péril l’école du village. L’école est un lieu de vie, de rencontres. Elle est la vitalité de nos communes, et nous comptons bien la défendre !

Le comité de l’APE du Haut Val-Terbi