Publié : 13 août 2011

L’if millénaire de Crémines

Description parue dans le Quotidien jurassien du 13 août 2011.

L’essence

L’if de Maljon, sur le territoire de Crémines, a la réputation d’être millénaire, et d’aucuns prétendent même qu’il pourrait être le plus vieux d’Europe. Le beau spécimen de la forêt de Maljon n’est pas spécialement grand, car l’espèce atteint rarement 20 mètres, mais sa circonférence est de plus de 4 mètres. Originaire d’Europe, d’Iran et d’Afrique du Nord, l’if appartient à la famille des taxaceae. Il croît Cœuve très lentement et son bois dur est très prisé des ébénistes et des luthiers. Mais l’arbre a sa face sombre : à l’exception de la chair de son fruit rouge (l’arille), toute la plante est très toxique, et peut entraîner la mort, dont il est le symbole, comme de la vie d’ailleurs, en raison de sa longévité.

Signes distinctifs

Le vénérable if de Maljon est situé dans une forêt assez dense. A l’origine déjà, il devait être entouré d’autres arbres. S’il avait poussé en bordure du petit pâturage qui se trouve en contrebas, il aurait été coupé depuis longtemps, car les paysans ont toujours redouté sa toxicité, propre à causer des ravages parmi le bétail. Les vaches sont friandes de ses branches et de ses fruits, mais les intoxications sont souvent mortelles. L’arbre de Maljonc possède un tronc particulièrement noueux, enroulé sur luimême et en partie évidé, qui sort de terre comme un bulbe. Le tronc principal atteint trois ou quatre mètres, d’où partent à la verticale des branches plus minces et des rameaux en bataille. D’autres ifs d’un âge respectable se trouvent dans la zone du téléski de Grandval et au Raimeux de Grandval.

Pour s’y rendre

Le bon plan des environs

Pour découvrir l’arbre, il faut emprunter le chemin forestier menant de Corcelles à Sur-lesVaivre, puis bifurquer à droite jusqu’au petit pâturage que les gens du lieu nomment « Martscha ». On grimpera ensuite à travers bois dans une forêt en forte pente, et avec un peu de chance on Bressaucourt tombera dessus... Dans le Maljon, la zone de Sur-les-Vaivres est particulièrement accidentée, et avec un peu de flair et de courage, les amoureux de la nature pourront s’aventurer dans la profonde faille du Creux de glace, en contrebas du chemin. Un air froid souffle des entrailles de la terre, et les parois du Creux sont tapissées de glace pendant presque toute l’année. A visiter aussi, le zoo Sikky Ranch, situé au pied de Sur-les-Vaivres, et pour calmer sa faim, une bonne adresse : L’Etrier d’Argent, à Corcelles.


Voir l’iff millénaire de plus près

Photos prises le 24 juillet 2011. Vt rando, ljfy


Comment y arriver ?

Trajet depuis le Siky Ranch, Sur la route Moutier-Balsthal

JPEG - 630.8 ko
swisstopo reduit if Cemines

Le fichier GPX

En cliquant sur le fichier, vous pouvez directement l’enregistrer sur votre bureau, puis l’importer dans un GPS.

GPS eXchange Format - 2.9 ko

Après import du Zip sur votre ordinateur, ouverture du Zip. Le fichier GPX s’ouvre dans Swisstopo

Ce fichier peut être envoyé par courriel, il s’ouvre sur IPhone dans Swissmap mobile.

Zip - 1017 octets

Le fichier XOL

Zip - 631 octets

Après import du Zip sur votre ordinateur, ouverture du Zip. Le fichier XOL s’ouvre dans Swisstopo

Ce fichier peut être envoyé par courriel, il s’ouvre sur IPhone dans Swissmap mobile.

XOL - 6.9 ko

Le fichier XOL (le format utilisé par Swisstopo) s’enregistre directement sur le bureau de votre ordinateur.

Il s’ouvre

- dans l’application Swiss Map online, compatible Windows XP SP3, Vista, 7 ou Mac OS X 10.4 - 10.7 « Lion »

- dans l’application Swiss Map Mobile iPhone / iPad Edition, après dépôt du fichier sur un serveur via FTP.

Remarque :

Swisstopo propose également :


Profil

Le profil et la durée de la course, cliquer sur la vignette

JPEG - 163.4 ko

Depuis la sortie du canyon du Buement sur le chemin, au-dessus du trou de glace, prendre à droite, le long de la courbe de niveau. Ne pas monter le nouveau chemin de traîne, en jaune

Le chemin débouche dans un pâturage, une grande clairière en pente.

Remonter le long de la lisière nord puis zigzaguer dans la forêt en grimpant jusqu’à une sorte de terrasse. Il faut se diriger légèrement sur la gauche. Il y a plusieurs petits ifs.

L’if millénaire se trouve sur un replat.

Un sentier peu marqué redescend derrière et rejoint plus bas le bout du chemin de traîne.


Voir aussi la description de la course du canyon du Buement, ou de Sur-les-Vaivres


Toxicité de l’if : attention !

Observer les petits ifs, aux alentours de l’if millénaire permet de comparer l’allure et la disposition des aiguilles, l’écorce, avec celles des sapins.

C’est utile de bien le reconnaître, il est très toxique.

Toxicité de l’if sur wikipedia

Voici ce qu’en dit le centre antipoison belge :

<iframe
src="http://www.poisoncentre.be/article.php?id_article=164" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1"> CD Djasans

http://www.poisoncentre.be/article....

GPS eXchange Format - 2.9 ko
XOL - 6.9 ko

L’if était utilisé pour fabriquer des arcs

Voir l’article de Wikipedia sur l’arc long anglais

Longbowmen_wikipedia

L’arc long anglais, également appelé longbow ou arc droit1, est une évolution de l’arc gallois. Il s’agit d’un arc médiéval très puissant, d’environ 2 mètres de long, très utilisé par les Anglais, à la fois pour la chasse et la guerre.

Son utilisation par l’armée anglaise naît de ses déconvenues lors des guerres en Pays de Galles et en Écosse. Les Anglais décident alors d’y recourir massivement, ce qui permet de vaincre les piquiers gallois, puis écossais. Cette arme se révèle encore décisive pendant la plus grande partie de la guerre de Cent Ans (particulièrement lors des batailles de Crécy, de Poitiers et d’Azincourt). Wikipedia, arc long