Vous êtes ici : Accueil > Val Terbi Randonnée : VTrando > VT Rando : descriptions des courses guidées dans le Val Terbi > Autour de Plainfayen par le Tiergarten, description
Publié : 14 juillet 2012

Autour de Plainfayen par le Tiergarten, description

Le trajet de Courchapoix à Mervelier

Le profil de la course

PNG - 18.4 ko

Attention, le graphique n’est pas atténué, les verticales sont exagérées.

Trajet en rouge :

3h. 10,2 km, 440 de montée, 311m de descente

Variantes :

En vert : retour de Mervelier à Courchapoix par les nouveaux chemins du remaniement.

50 min. 3,6 km 133 m de descente

En jaune, les trajets balisés AJTP

Par l’ouest, retour à Courchapoix le long des rochers des gorges du Tiergart

Par l’est, retour à Corban

En bleu :

Trajet le plus court pour revenir à Courchapoix. C’est l’ancien chemin qui n’est plus balisé.

Courchapoix-Tiergarten-Vermes-Plainfayen-Le Péca-Corban-Courchapoix

thème

  • clins d’oeil à l’histoire du Jura, témoins du passé, géologie, botanique

Quelques vues prises sur le trajet, accessibles dans le site de la commune de Vermes

Reflets d’une course de VT rando sur ce trajet, 060623


Cartes : Delémont, Moutier, Balsthal et Passwang au 1/25 000 ou

Delémont au 1/50 000.

Temps : 3h45 à 4h15 heures, sans les arrêts.

Difficulté : * / sans difficulté (échelle de 1 à 3*).

Arrêt postal : Courchapoix, village. (à proximité de l’Église, calvaire ancien)


Profil de la course

JPEG - 10.1 ko
Profil VTR Plainfayen 06, source swmap

Quelques propos sur Fréquence Jura


Pour RFJ,http://www.rfj.ch/, Jean-Paul Picci a réalisé un reflet sonore, diffusé le 13 juillet 2012, dans les journaux de midi et du soir.

MP3 - 3.5 Mo
MP3 - 1.9 Mo


Description

Départ


  • Place du village ; restaurant Relais du Val Terbi sur la place.

Variante : possibilité de partir de l’arrêt de bus sur demande chez le Taxidermiste, à l’entrée des gorges de Vermes. Revenir en prenant le bus à Mervelier, Corban ou Courchapoix.

Section A : de Courchapoix au Tiergarten

Partir le long de la route en direction de Vicques. Après le pont sur la Scheulte, prendre le second chemin à gauche, vers Les Rossats. C’est une partie du Sentier des Mouleurs, suivi par les gens du Val Terbi qui travaillaient à la fonderie de Choindez.

Un panneau d’informations VTrando parle des mouleurs : intersection route principale / chemin des Rossats.

Suivre le chemin de gauche, qui monte vers Les Rossats. Au passage, coup d’oeil vers le village et le quartier du Vevie, sur le versant ensoleillé de la vallée ; cirque d’effondrement dû à un glissement de terrain au XVIe siècle.

Sur le replat, avant la forêt, prendre la piste de droite qui mène à la forêt (W) et à un chemin qui descend vers la gauche (S). Rester sur le chemin du bas à l’embranchement et après 200 m, prendre à droite vers une piste boueuse qui amène à l’orée de la forêt. A droite, vers l’Ouest, la ferme de La Filature où l’on peut visiter les collections du taxidermiste Schneiter.

Suivre la lisière de la forêt vers la gauche (S) jusqu’à la route que l’on remonte sur deux cents mètres, en direction de Vermes et des gorges du Tiergarten. A l’entrée des gorges, un vieux pont voûté donne accès à l’ancienne route de Vermes.

Panneau d’informations VTr sur la construction des voûtes, pose en automne 2012

Un tracé AJTP, marqué de losanges jaunes vous accueille : le suivre en direction des gorges, en remontant la Gabiare. Après 900 m, le sentier AJTP quitte le vieux chemin et grimpe à droite, en direction du point de vue sur les gorges.

Au point le plus élevé, après avoir passé la limite des communes de Vicques et Vermes, prendre à gauche (E) vers un magnifique point de vue sur les gorges. Attention, il n’est pas sécurisé, prudence !

Vous vous trouvez au-dessus d’un fortin construit durant la 2e guerre mondiale. C’est aussi ici que les Viermets ont arrêté les Français, lors de l’occupation de la principauté après la révolution française.

Panneau d’informations VTr sur l’historique


Section B : du Tiergarten à Vermes


Descendre le sentier marqué en losanges jaunes vers la ferme du Tiergarten, au point 568.

Au dessous, Thomas Dennert a planté une vigne qui produit le Vin du Rocher.

Continuer sur le tracé marqué AJTP et Valdorée en descendant la route vers Vermes puis en tournant à droite, bien avant la Gabiare, pour remonter doucement vers la ferme de Sur Fédeloi. Vous vous trouvez sur l’ancien accès au château de Raimontpierre. Une flèche vers la gauche vous invite à quitter le chemin et à suivre la vallée en direction de Vermes. Sur votre gauche, la carrière de Vermes et déjà vous arrivez au village.

Le chemin vous amène au pont sur la Gabiare et vous vous dirigez vers l’église. Au passage, sur la gauche, le restaurant du Canon d’Or peut étancher votre soif. En passant devant un ancien atelier de tissage de la soie, vous atteignez l’église de Vermes où il faut absolument voir les fresques du XVe siècle découvertes lors de la restauration des années 60.

Panneau d’informations VTr sur l’église et le couvent de St paul, dès l’automne 2012, sur la place du village

Section C : le sentier botanique vers Plainfayen


Au nord de l’église, suivre le chemin, obliquer légèrement à gauche et, à 50m, repérer l’écriteau Sentier botanique qui oriente sur la droite vers un très beau parcours qui monte en pente douce vers Plainfayen. Initié par Albert Rais, puis par Ulrich Hofer, ce sentier s’est enrichi de panneaux explicatifs sur la vie de la forêt, sa faune et sa flore. Ces panneaux ont été réalisés par des Viermets passionnés de la nature et par des artistes, Jicé (Jo Chalverat) et Gervais Marchand, entre autres.

Le carnet de Randonature sur le sentier de Vermes

Prenez votre temps. Si vous montez d’une traite, vous serez rendus à la cabane de Plainfayen en 20 minutes. Si vous souhaitez lire les panneaux, admirer les plantes et comprendre le fonctionnement du bélier hydraulique, il faut compter 45 à 60 minutes.

Au portillon, à la sortie du sentier, prendre vers la droite (E) en direction de la cabane de Plainfayen. Possibilité d’y griller son repas et de s’asseoir. Sur demande, VTrando peut organiser une grillade ou une fondue sur le feu.


Section D : De Plainfayen vers le Péca


Selon la météo et l’état des participants, il est possible de revenir directement sur Courchapoix, en coupant à travers le pâturage ( 45 min. ) ou en suivant le sentier AJTP, à reprendre au portillon de la fin sentier botanique (1h 15). Un trajet AJTP conduit aussi vers Corban (1 h), ou par ce trajet à Courchapoix (1h 15) .

Nous vous proposons de suivre le sentier AJTP - Valdorée vers Le Péca, au-dessus de Mervelier. Le retour à Courchapoix prendra de 1h 45 à 2 h.

Prendre le chemin, au Nord de la cabane et poursuivre vers l’Est, en direction du fond du Val Terbi.(E). Avant la forêt, sur la droite, emplacement de pique-nique.

Le parcours traverse un angle du pâturage et par un chemin forestier, vous amène à proximité de l’antenne qui relaie le signal TV des Ordons, puis, par un sentier, vous invite à redescendre doucement vers la route Mervelier-Vermes.

Ce col se trouve entre les fermes du Péca et de Devant la Met. Le long du sentier, un petit détour de 100 m vous ouvre le point de vue de la Mocherde, qui vous montre Mervelier, Corban, le passage du Fringeli, le pâturage de la machine à coudre au-dessus de Montsevelier. À propos, connaissez-vous l’histoire de la République de Montsevelier ?

Au col une table vous suggère une pause. Nous descendons ensuite en direction de Mervelier. Le sentier AJTP-Valdorée est bien marqué, mais nous vous proposons de passer dans le virage de la route, quittez donc le sentier et suivez la route vers la gauche (W).

Dans le virage, la route traverse la fortune ancienne du Jura : la couche de terre rouge qui contient le bolus, riche en minerai de fer, les pisolithes. Vous y trouverez également des silex et des ocres à profusion. Ces pisolithes, et le charbon de bois valorisant le bois des forêts jurassiennes, ont constitué la colonne vertébrale de l’économie de la principauté et assuré son indépendance.

Suivre la route et descendre vers la chapelle, beau point de vue sur les églises du Val Terbi, appelé ici Terre sainte. Le peintre Paul Damien, de Montsevelier a tracé une fresque rappelant l’alignement des églises. La façade de l’église de Mervelier évoque, en plus rustique, celle de l’église de Delémont qui elle, se réfère à la basilique des St Ours et Victor à Soleure.

De la chapelle, vous pouvez choisir de descendre directement à Mervlier, ou suivre le chemin en direction de Corban. Au bout de la ligne droite, quelques virages à angle droit amènent à proximité de l’église St Blaise de Corban.

Traverser le village jusqu’au restaurant de la Croix fédérale. Par le sentier AJTP, on rejoint les bords du ruisseau que l’on traverse pour suivre un chemin à travers champs en direction de Courchapoix (W). On y arrive par le Cornat, la Scheulte se traverse sur un bel ancien pont et voici déjà la place du village et le Relais du Val Terbi.

Arrêts de bus :

Courchapoix village, Pont de Cran, Taxidermiste sur demande, Vermes, Mervelier, Corban.


Description : Louis-Jos. Fleury

PDF - 176.9 ko
VTR_Plainfayen_description06